Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage
Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage


L’Esprit-Saint, les Yakas et les Faucons.

Notre Église fonctionne depuis sa création parce que l’Esprit-Saint appelle tous les baptisés à la mission. Comme le dit le Père Maurin, nous sommes mouillés dans l’Affaire Jésus…


 

Mais voilà : comment l’Esprit-Saint s’adresse-t-il à nous ? Le chemin de Damas ? La petite colombe transformée en pigeon voyageur avec notre ordre de mission ficelé à la patte ? De mille façons, en réalité !
Il s’adresse aussi à nous d’une façon étonnante : nous sommes tous, peu ou prou, des Yakas Faucons. Notamment avec la vie de notre communauté. « Pour la messe du dimanche, Yaka avoir plus d’accompagnement musical. » « Pour le catéchisme, Faucon aille rencontrer toutes les familles chrétiennes ou non ! » « Pour l’accueil, Yaka mettre plus de monde ! »… Par exemple Henri Grouès*, député MRP, s’entend dire en 1947 à la commission des affaires sociales de l’Assemblée :« Il n’y a qu’à instituer une ressource spéciale pour venir en aide aux villes et villages bombardés... » pour qu’il se décide à agir, à fonder Emmaüs et à découvrir ainsi quelle est la Mission que lui a préparée le Seigneur.
La vérité, c’est que le Yaka Faucon ne s’adresse pas aux autres, mais à lui. Nous ne le savons même pas. Et là, on peut vraiment se demander si ce n’est pas l’Esprit-Saint qui agit. « Pour l’accueil à la messe des tout-petits enfants qui font du bruit, Yaqua mettre deux personnes pour cela ! » : et bien, ma petite dame, vous êtes déjà la première ! Et l’Esprit Saint vous conseillera rapidement pour trouver la seconde, puis une équipe.
Beaucoup de responsables s’énervent avec les discours des Yakas Faucons. Ils ont tort : Dieu est à l’œuvre dans ces discours. L’exemple nous vient d’en haut : à Cana, Marie, qui remarque qu’il manque du vin, dit : « Yaka demander à Jésus ». Et voilà deux vocations qui démarrent : celle de Jésus, et celle de Marie dans sa mission d’ intercession.
Donc si chacun de nous réalise que l’Esprit s’adresse aussi à lui, personnellement, de cette façon, on va vraiment avancer dans notre Église et dans notre paroisse. Parce qu’en plus, il ne propose jamais une mission au-dessus de nos forces : l’Esprit est un Père pour nous ! Voilà qui peut éclairer le Mystère de la Sainte Trinité.
Yaka écouter cette petite voix qui, en réalité, nous trace le chemin. Faucon réalise que cette faiblesse de notre caractère peut-être aussi une richesse pour Dieu.
François BAUDEZ


*Henri Grouès est bien plus connu sous
le nom de "Abbé Pierre".





  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP